Accueil Série TV Les Oscars ont connu leur plus faible pourcentage de téléspectatrices depuis 2016

Les Oscars ont connu leur plus faible pourcentage de téléspectatrices depuis 2016

0
Les Oscars ont connu leur plus faible pourcentage de téléspectatrices depuis 2016

Sur les 19,5 millions de personnes qui ont regardé la cérémonie des Oscars dimanche, 60,3 % étaient des femmes, selon Nielsen. Alors que les femmes (et les filles âgées de 2 ans et plus) constituaient la majorité significative du public de la 96e cérémonie des Oscars (comme d’habitude), il s’agissait de leur pourcentage le plus bas depuis 2016 (58,4 % de femmes). Oui, même avec « Barbie » dans la (Dream)house.

Les Oscars de l’année dernière, également animés par Jimmy Kimmel, ont été regardés par 18,8 millions de téléspectateurs ; 61,1 pour cent d’entre eux étaient des femmes. Les Oscars 2022 (oui, celui avec la gifle), organisés par trois femmes – Wanda Sykes, Regina Hall et Amy Schumer – comptaient 61,0 % de femmes. Le programme 2021 sans hôte comptait 62,7 % de femmes ; ce furent les premiers Oscars touchés par le COVID et ils se sont contentés d’un taux d’audience record de tous les temps.

Les Oscars 2021 restent le point culminant de la représentation parmi les nominés, selon l’étude annuelle du Dr Stacy L. Smith de l’USC, de l’Annenberg Inclusion Initiative et de la Fondation Adobe. « Nomadland » a remporté le prix du meilleur film cette année-là, de la meilleure actrice pour Frances McDormand et du meilleur réalisateur pour Chloé Zhao.

Jimmy Kimmel et John Cena aux Oscars 2024
Diane Warren Implacable

Mis à part les récompenses pour un instant, la plupart des téléspectateurs diraient probablement que le point culminant des Oscars 2024 a été la performance rose vif de Ryan Gosling dans « I’m Just Ken ». Une autre chanson de « Barbie », « Pour quoi étais-je fait ? de Billie Eilish, a marqué la seule victoire du film sur huit nominations. Même s’il s’agissait d’Oscars très « Barbie », une explication probable de l’augmentation du nombre de téléspectateurs masculins peut être trouvée à l’opposé de « Barbenheimer ».

« Oppenheimer » est entré dimanche avec le plus de nominations aux Oscars et en est sorti avec le plus de statuettes. Le film de Christopher Nolan a remporté le prix du meilleur film, du meilleur acteur dans un second rôle pour Robert Downey, Jr., du meilleur montage, de la meilleure photographie, de la meilleure musique originale, du meilleur acteur pour Cillian Murphy et du meilleur réalisateur pour Nolan.

La filmographie de Nolan a toujours été biaisée par les hommes. De plus, il y a quelque chose dans la bombe atomique auquel les hommes ne peuvent pas résister, supposons-nous – en particulier les hommes d’un certain âge.

Le public de dimanche était également plus âgé que d’habitude. L’âge médian était de 61 ans contre 60 ans l’année dernière. (Oui, nous reconnaissons que la logique veut que les téléspectateurs de 2023 auraient un an de plus en 2024.)

D’année en année, l’audience médiane de la télévision augmente à mesure que la génération Y et la génération Z continuent de couper le cordon. Ce sont les baby-boomers qui maintiennent ABC (et NBC et certainement CBS ; Fox est discutable) à flot.

La génération des baby-boomers a été conçue et née après la Seconde Guerre mondiale, qui a pris fin cinq ans après les événements de « Dunkerque » de Nolan. Devinez quelle arme a mis fin à la Seconde Guerre mondiale ? Droite. Il suffit de dire que le public de Nolan a un intérêt direct.