Accueil Jeux vidéos Suicide Squad Kill the Justice League Joker DLC tombe, décevant les fans

Suicide Squad Kill the Justice League Joker DLC tombe, décevant les fans

0
Suicide Squad Kill the Justice League Joker DLC tombe, décevant les fans

Studios Rocksteady Suicide Squad : tuez la Justice League a eu un coup de pouce jeudi avec la sortie de sa première saison, qui ramène notamment le Joker dans l’Arkhamverse de la franchise. Joker est un nouveau personnage jouable, tiré d’un autre monde de réalité alternative, qui rejoint la Suicide Squad dans sa mission visant à tuer un groupe de Braniacs de réalité alternative.

Les joueurs qui sont restés fidèles Suicide Squad : tuez la Justice League au cours des deux derniers mois et qui ont maintenant un premier aperçu des plans DLC de Rocksteady, ils ne semblent pas très satisfaits de la façon dont le Joker a été déployé. Le débloquer nécessite plus du même travail que celui Tuez la Ligue des Justiciers a été critiqué, et il y a très peu de nouveautés narratives susceptibles de renouveler l’intérêt pour le jeu, disent les joueurs.

Tuez la Ligue des JusticiersLe Joker de est gratuit à acquérir, bien que les joueurs puissent dépenser une devise premium connue sous le nom de Luthor Coins pour le débloquer plus rapidement. Pour les joueurs qui ne veulent pas payer, ils devront jouer aux missions répétitives du jeu pendant quelques heures pour débloquer Joker. Ce faisant, ils obtiennent un nouveau personnage jouable avec un nouvel arbre de talents à remplir et le style de traversée unique du Joker. En action, Joker a l’air plutôt amusant.

Mais au niveau de l’histoire, les joueurs ne reçoivent qu’une introduction animée expliquant le monde de Joker et l’invasion de Brainiac, ainsi qu’une cinématique le présentant à la Task Force X d’Amanda Waller. Il y a un peu plus de contexte dans l’exposition interactive Batman Experience à Metropolis, ce qui est intéressant, mais basé sur la réaction passionnée des joueurs face aux nouveaux ajouts, ce n’est pas suffisant pour satisfaire Suicide Squad : tuez la Justice League Ventilateurs.

Les retours des joueurs sur Steam et sur le subreddit du jeu ont été rapides et largement en colère. Les joueurs se plaignent de devoir parcourir de nouveaux niveaux, appelés classement de l’épisode Fear, et répéter un combat de boss. Comme dans le jeu original, les joueurs devront vaincre une version de Brainiac basée sur un boss préexistant ; au lieu de combattre une version de Brainiac imitant Flash, ils affronteront cette fois un Brainiac qui utilise la mécanique de boss de Green Lantern. C’est plus de répétition dans un jeu déjà tristement célèbre pour ses tâches monotones.

La saison 1 propose également une version cosmétiquement modifiée de Metropolis, corrompue par de jolies images Joker. Mais ces nouveaux ajouts, ces nouvelles missions d’Incursions, ces produits cosmétiques et ces équipements ne suffisent tout simplement pas aux joueurs. Suicide Squad : tuez la Justice Leagueles offres.

« Il est tout à fait juste de dire que cette saison a été décisive pour ce jeu », s’est plaint un joueur du subreddit du jeu. « J’espérais de nouvelles missions ou des ajouts à l’histoire [but] au lieu de cela, il s’agit simplement d’ajouter un nouveau personnage que vous recherchez ou achetez et rien de plus, pas d’histoire, pas de nouvelles missions, pas de nouveau contenu, il n’y a rien de différent à part de nouvelles conneries de Riddler et quelques bâtiments relookés. Je voulais vraiment que ce jeu se passe bien et j’y croyais, mais c’était tout simplement décevant et je l’ai probablement tué.

« Donc, Rocksteady veut que nous répétions les mêmes vieilles missions, que nous nous en lassions encore une fois, juste pour le privilège de découvrir la principale raison pour laquelle les gens sont revenus (le Joker), et que nous continuions à accomplir ces mêmes missions dont vous vous ennuyez à nouveau,  » dit un autre. « Ouais non merci. »

Une partie de cette réaction instinctive et colérique semble être que ce sont les joueurs qui ont aimé Suicide Squad : tuez la Justice League le plus – ou du moins ceux qui y sont restés plus longtemps que les autres – et ils veulent voir Rocksteady réussir. Ces joueurs veulent que les trois autres personnages jouables promis sortent et que l’histoire du jeu se développe. Mais la réponse tiède au jeu et le faible nombre de joueurs signifient une catastrophe pour Tuez la Ligue des Justiciers en tant que jeu de service en direct pris en charge depuis longtemps. La sortie de Joker et les offres de contenu de la saison 1 n’inspirent pas confiance. (Sur Steam au moins, le jeu a connu une augmentation du nombre de joueurs, avec des milliers d’utilisateurs simultanés jouant à la version PC, contre des centaines plus tôt cette semaine.)

Cependant, il y en a encore plus à venir dans la saison 1. Rocksteady décrit le lancement de cette semaine comme la première partie d’une saison de deux épisodes. Il reste encore à venir de nouvelles armes inspirées de méchants comme Two-Face, Reverse Flash et Black Manta, ainsi que de nouveaux types d’ennemis infusés et une autre bataille de Brainiac, celle-ci calquée sur le combat de boss Superman du jeu principal. Que tout cela soit accueilli plus chaleureusement par Escouade suicide les fans restent à voir. Mais il n’y a guère de raisons d’espérer.

Article précédent Le beau jeu (2024) Critique
Article suivant Où a été tourné The Beautiful Game sur Netflix ?
Salut à tous les gamers ! Je suis Robert Bertrand, un rédacteur web et passionné de jeux vidéo. Mon univers tourne autour des pixels, des manettes, et des aventures épiques qui font vibrer le monde du gaming. Doté d'une plume passionnée et d'une passion dévorante pour les jeux vidéo, j'ai navigué entre les lignes de codes et les univers virtuels. Mon parcours m'a amené à combiner ma passion pour l'écriture avec mon amour pour le gaming. En tant que rédacteur web spécialisé dans les jeux vidéo, je suis constamment à l'affût des dernières actualités, des sorties à ne pas manquer, et des tendances qui redéfinissent le paysage du gaming. Mon objectif est de partager avec vous des analyses approfondies et des recommandations éclairées. Parmi la multitude de jeux qui ont marqué mon parcours, "The Legend of Zelda: Ocarina of Time" reste mon incontestable favori. Cette aventure emblématique a marqué mon enfance, et la façon dont elle mélange narration immersive, exploration et bande son magistrale en fait une expérience qui résonne toujours profondément en moi.