AccueilJeux vidéosJe suis un garçon. Est-ce que jouer des personnages féminins dans...

Nos derniers articles

Je suis un garçon. Est-ce que jouer des personnages féminins dans les jeux vidéo me rend gay ?

Je suis un homme « dans la vraie vie », mais j’ai toujours joué des personnages féminins dans les jeux vidéo. De plus en plus de gens disent que cela signifie que je suis soit secrètement gay/trans, soit un sale type. Ai-je le droit de le préférer ? —Joueur de genre

Cher Joueur,

Il semblerait qu’il y ait beaucoup de gens dans votre vie, Joueur, qui pensent vous connaître mieux que vous-même. Je ne prétendrai pas avoir un aperçu de votre moi le plus profond, mais je peux vous proposer quelques pistes de réflexion sur votre choix :

  1. La fantasy et la fiction offrent une échappatoire à votre point de vue habituel et vous permettent d’explorer des perspectives différentes des vôtres. Choisir un droïde comme avatar ne signifie pas que vous êtes au fond un robot. Lire un roman qui dépeint le monde à travers les yeux d’une narratrice ne signifie pas que vous êtes secrètement une femme (ou un « fluage »). Les pionniers d’Internet espéraient que les espaces numériques nous libéreraient de nos vies ordinaires, nous permettant d’expérimenter des identités d’emprunt derrière le voile de l’anonymat. Ce n’est certainement pas l’utopie à laquelle nous nous sommes retrouvés (au lieu de cela, nous sommes souvent classés dans des cases rigides par les moteurs de prédiction et les publicités ciblées). Mais les jeux vidéo tiennent toujours la promesse du bal masqué, un lieu où l’on peut enfiler un costume, télécharger un nouveau skin et se faire passer un petit moment pour quelqu’un d’autre.
  2. Bien sûr, les mises en scène et les jeux de rôle peuvent parfois révéler des désirs plus profonds, en particulier ceux que l’esprit conscient a refusé de satisfaire. Si vous ressentez un sentiment d’euphorie envahissant lorsque vous incarnez un personnage féminin ou si vous fantasmez sur le fait d’être l’avatar dans la vraie vie, alors peut-être que vos amis ont raison et qu’il se passe quelque chose de plus profond.
  3. Le genre lui-même, dit-on souvent, est un « scénario », une sorte de performance socialement renforcée pour amener les gens de tous les genres à se conformer au binaire standard. Choisir un personnage féminin pourrait simplement être une reconnaissance de parties de vous-même que vous vous êtes senti obligé de réprimer dans la vie ordinaire – pas nécessairement un signe que vous vivez dans le mauvais corps, mais simplement une preuve que votre mode d’expression de genre est devenu trop étroit. Un « avatar », dans son sens originel, fait référence aux multiples formes/genres qu’une divinité peut prendre. Les personnages que vous choisissez pourraient être une reconnaissance de votre propre pluralité, une tentative d’incarner une seule des multitudes en vous.

Je suis végétarien, mais je mangerais de la viande cultivée en laboratoire. Est-ce que cela fait de moi un hypocrite ? -Petit poulet

Étant donné que l’idée de manger de la viande cultivée « dans un plat de pêcher » ne vous dégoûte pas, comme l’a dit Marjorie Taylor Greene, je suppose que votre végétarisme est motivé par des raisons éthiques ou religieuses. D’où la peur de l’hypocrisie – mais je ne pense pas que ce soit exactement le bon mot pour décrire ce que vous ressentez. Un hypocrite est quelqu’un qui revendique des normes morales que son comportement contredit catégoriquement, et la viande de laboratoire, si l’on en croit le battage médiatique, promet d’être à la fois humaine et durable. Comme beaucoup de solutions technologiques qui transforment un vice en choix neutre (énergie propre, bière NA), elle annule le calcul moral et nous libère du devoir de faire des sacrifices pour un monde meilleur ou pour un moi meilleur. Vous pouvez avoir vos vaches heureuses et les manger aussi.

L’hypocrisie que vous craignez est plus subtile et insidieuse. Peut-être que l’idée de manger de la viande de laboratoire vous semble une mauvaise affaire, comme si vous vous permettiez d’insulter verbalement un chatbot. Le fait technique que cela « ne fait de mal à personne » ne devrait pas vous empêcher de vous sentir mal à l’aise face à vos motivations et à la suggestion de désirs antisociaux qui seraient probablement mieux réprimés. Comme tu le sais sûrement, Chicken, il est possible de pousser l’expérience de pensée Frankenmeat dans un territoire plus sombre. Mangeriez-vous de la chair humaine cultivée en laboratoire ? Mangeriez-vous de la viande issue de vos propres cellules ou de celles d’un bébé ?

Si vous vous souciez uniquement des conséquences pratiques de vos actes, alors bien sûr, vous ne trahissez aucune de vos valeurs. Qu’est-ce que tu sont trahir est une certaine idée de soi. J’imagine que vous êtes devenu végétarien non pas parce que vous croyiez vraiment que vos actions individuelles changeraient le monde, mais parce que vous aimiez l’idée d’être le genre de personne prête à faire des choses difficiles et à faire des sacrifices pour des idéaux plus élevés. Peut-être que l’abstention a rendu le défi des choix inconsidérés des consommateurs un peu plus significatif. Peut-être que cela vous a rendu plus disposé à faire d’autres choses difficiles par souci de cohérence morale. Si vous vous concentrez exclusivement sur les résultats de vos actions, vous finirez par être constamment à la recherche de failles éthiques qui se feront au prix de votre âme. La vertu, même arbitraire et inutile, a ses propres récompenses.

Maintenant que l’IA peut simuler à peu près tout, je suppose simplement que tout ce que je vois ou lis sur un écran est faux jusqu’à ce qu’il soit prouvé qu’il est réel. Est-ce raisonnable ou cynique ? —Thomas qui doute

Je pense que tu as raison de douter, Thomas. Votre homonyme, l’apôtre, a refusé de croire au miracle de la résurrection jusqu’à ce qu’il en ait vu la preuve de ses propres yeux. Mais quel genre de preuves concrètes, le cas échéant, peuvent nous convaincre de quoi que ce soit en l’Année de Notre Seigneur 2024 ? Les photos mentent, les machines hallucinent. Les sciences sociales ne peuvent pas reproduire leurs expériences les plus fondamentales. L’analyse des données, à une certaine échelle, peut être exploitée pour prouver pratiquement n’importe quoi. Il est facile d’avoir l’impression que quelque chose a été perdu, que notre foi dans la réalité consensuelle – ou dans toute autre forme de réalité – est en déclin.

Robert Bertrand
Robert Bertrand
Salut à tous les gamers ! Je suis Robert Bertrand, un rédacteur web et passionné de jeux vidéo. Mon univers tourne autour des pixels, des manettes, et des aventures épiques qui font vibrer le monde du gaming. Doté d'une plume passionnée et d'une passion dévorante pour les jeux vidéo, j'ai navigué entre les lignes de codes et les univers virtuels. Mon parcours m'a amené à combiner ma passion pour l'écriture avec mon amour pour le gaming. En tant que rédacteur web spécialisé dans les jeux vidéo, je suis constamment à l'affût des dernières actualités, des sorties à ne pas manquer, et des tendances qui redéfinissent le paysage du gaming. Mon objectif est de partager avec vous des analyses approfondies et des recommandations éclairées. Parmi la multitude de jeux qui ont marqué mon parcours, "The Legend of Zelda: Ocarina of Time" reste mon incontestable favori. Cette aventure emblématique a marqué mon enfance, et la façon dont elle mélange narration immersive, exploration et bande son magistrale en fait une expérience qui résonne toujours profondément en moi.

Latest Posts

A ne pas rater

Restons en contact

Soyez toujours à l'avance sur les dernières sorties !